COVID-19 et meilleures pratiques de gestion : la communication bienveillante

Alors que le coronavirus (COVID-19) prend de plus en plus d’expansion sur la scène internationale, et qu’une inquiétude généralisée s’installe, comment les entreprises peuvent-elles s’assurer de protéger leurs employés, et par le fait même leurs opérations ?

Ralentissement économique, révision des politiques d’importation et d’exportation, changements soudains dans les carnets de commandes, variation des stocks, mesures sanitaires nationales… Les hauts dirigeants doivent s’intéresser à de nombreux facteurs afin d’établir un plan de contingence qui assurera la stabilité financière de leurs organisations.

Il va sans dire que les employés jouent un rôle essentiel dans la réalisation de ce plan : ils sont au cœur de toutes les actions mises en place pour conserver le bon déroulement des opérations. Sur le plan personnel, ils sont fortement touchés par cette pandémie : non seulement se retrouvent-ils face à l’inconnu en ce qui concerne le maintien des activités et de leur rôle professionnel, mais leur vie personnelle est chamboulée par plusieurs incertitudes liées à leur santé physique et psychologique et celles de leurs proches.

Tous les paliers de direction ont assurément un rôle crucial à jouer dans l’accompagnement de ses employés. Les mots-clés à retenir ? Anticipation, proactivité, transparence et bienveillance.

L’anticipation permet d’être bien préparé à affronter toutes les éventualités, et à maîtriser au mieux ce qui s’en vient ; en considérant toutes les parties prenantes de l’organisation (employés, clients, fournisseurs, conseil d’administration, etc.), l’entièreté des opérations et les finances, on se dote d’un plan où les angles morts sont peu nombreux, ce qui permet de rallier les troupes.

Ensuite, il faut mettre tout ça en place. Comment de meilleures pratiques de gestion comme la communication et la bienveillance peuvent vous aider à faire face à cette crise économique et sociale ? L’implantation de ces bonnes pratiques pourrait vous permettre de gérer au mieux un risque de démobilisation ou d’absentéisme, et en profiter pour ajuster certaines de vos pratiques en management, voir la relation que vos gestionnaires ou managers entretiennent avec leurs équipes.

Communiquez de façon proactive

À l’image de ce que devraient être vos communications habituelles, assurez-vous de communiquer la bonne information aux bonnes personnes, et ce au bon moment. Les employés cherchent des réponses à leurs questions et ont parfois besoin de réconfort ; alors que 63 % des Français ont peur d’attraper le coronavirus (COVID-19) au travail, l’idée est de se positionner comme un partenaire de confiance qui met en place des initiatives convaincantes pour les protéger. Ainsi :

  • Communiquez avec vos employés fréquemment ;
  • Soyez clair lors que vous partagez vos directives et messages-clés ;
  • Utilisez le juste niveau de détails qui permettra d’établir les faits, mais d’éviter la panique ;
  • Positionnez-vous par rapport au virus dans vos communications en indiquant, par exemple, les mesures instaurées pour le bien-être de vos employés ;
  • Faites preuve de transparence en donnant, par exemple, de la visibilité sur les impacts et les mesures prises pour contrer l’effet de la pandémie sur les axes de performance de votre organisation ;
  • Offrez-leur des conseils, et surtout du support et des ressources pour s’y retrouver.

À l’heure où l’incertitude et les fausses informations fusent de toute part, il est important de vous baser sur des sources fiables pour acquérir une bonne compréhension de la situation et des risques et asseoir vos stratégies et outils. En France, au Québec, au Canada, connectez-vous aux sites Web gouvernementaux ou à celui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Faites preuve de bienveillance

Vos employés sont à la fois votre plus grande richesse et l’une de vos priorités en tant qu’employeur; une réalité nettement accentuée en temps de crise. Le fait de communiquer avec eux de façon proactive et de leur démontrer que vous vous souciez de leur bien-être ne fera que les faire collaborer davantage.

Vos employés doivent être au maximum de leur forme physique et psychologique pour livrer de bons résultats. Actuellement, leurs préoccupations vont bien au-delà de leur vie professionnelle. Fermeture des garderies et des écoles, annulation de grands rassemblements, confinement des personnes âgées, incertitudes financières ; les habitudes des gens sont grandement chamboulées, et personne ne sait quand tout ceci va s’arrêter.

En raison de leur proximité hiérarchique, vos gestionnaires de premier niveau sont les mieux placés pour tâter le pouls de vos employés, identifier les écarts qui pourraient compromettre le bon déroulement de votre plan de contingence et identifier les opportunités.

Il devient plus important que jamais d’instaurer un climat de confiance à l’intérieur de votre organisation, et un dialogue sincère reste bien sûr la meilleure façon d’y arriver. Intéressez-vous à vos employés, en posant des questions sincères, dont vous voulez réellement connaître la réponse : comment ça va aujourd’hui ? Comment vont les enfants ? Comment ça se passe à la maison ? Quelque chose te stresse-t-il particulièrement ?

Plus que jamais, vos employés auront besoin d’être considérés dans leur travail. Il est important de continuer à leur donner des objectifs et des directives claires, sans oublier le renforcement positif. Il est de la responsabilité du gestionnaire de continuer ces bonnes pratiques, et ce même s’il doit lui-même composer avec la présente situation.

Cette ambiance incitera vos employés à s’ouvrir davantage, ce qui vous permettra de dresser un portrait plus juste des menaces : leur arrive-t-il de se mettre à risque ? Ont-ils été en contact avec des personnes infectées ? Est-il facile pour eux de respecter les règles de protection et d’hygiène mises en place ? Les réponses pourraient vous permettre d’ajuster les mesures en place, et ainsi de créer un environnement qui répond à un maximum de besoins.

Si vous sentez vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à vous adresser à des professionnels qui sauront vous conseiller sur les meilleures pratiques à adopter et la direction à prendre.

Pour suivre l’évolution de la maladie dans votre région, vous pouvez consulter ce tableau de bord, créé par le Center for Systems Science and Engineering (CSSE) de l’Université Johns Hopkins, dans le Maryland, aux États-Unis.