Dirigeants à succès, vous êtes peut-être en danger

Par Michel Coupal, Directeur R&D, et Marc-Olivier Desparts, Directeur Opérations

 

Attention ! La lecture de cet article occasionnera une réaction en chaîne de prise de conscience qu’il vous sera impossible de renverser. Une fois l’article lu, vous ne pourrez pas remettre le dentifrice dans le tube…

Vous reconnaissez-vous ?

Plus nous acquérons de l’expérience et avons un certain succès, plus il est facile d’être aspiré par le quotidien et de prendre certains comportements ou situations pour acquis. Une routine de gestion s’installe et la probabilité de sombrer dans la facilité et le statu quo est de plus en plus haute.

Effectuer les mêmes tâches, participer aux mêmes réunions, faire les mêmes suivis, jour après jour, ça vous dit quelque chose ? Avez-vous parfois l’impression de vivre la même journée sans arrêt ? Si c’est le cas, vous pourriez avoir l’impression d’être sur le pilote automatique. Et ça, c’est dangereux.

Évidemment, il nous arrive tous d’avoir ce genre de journée. Par contre, d’en faire son quotidien pourrait d’abord mener à un manque de créativité et d’innovation, puis à un manque de mobilisation pour vous et dans votre équipe en plus de mettre vos résultats à risque ! C’est aussi lorsque nous sommes dans cet état que nous pouvons ressentir la sensation de perte de contrôle lorsqu’un imprévu se manifeste, et ainsi générer de l’anxiété dans les moments critiques. Ultimement, cet état pourrait freiner votre progression dans l’organisation et votre carrière. Il est donc primordial de s’y attarder.

Faites un Bill Murray de vous-mêmes

Avez-vous déjà visionné « Le jour de la marmotte » (en France, « Un jour sans fin ») ? Dans ce film, Bill Murray, l’acteur principal, vit la même journée plusieurs fois de suite. Lorsqu’il s’en aperçoit, il devient plus créatif et prend les moyens pour améliorer son sort, jour après jour. Il tire avantage des situations qu’il connait d’avance et adopte un état d’esprit positif. Il prépare même la table à plusieurs reprises en répartissant une tâche sur deux ou trois jours, plutôt que d’avoir peur de son ampleur et de la reporter. Il se trouve donc à innover et « jouer » avec le fait que cette situation reviendra le lendemain, ce qui lui génère moins d’anxiété.

Le côté fantastique du film ne serait-il pas un reflet de notre réalité ? En fait, si l’on y réfléchit bien, chaque journée, peu importe notre domaine d’activité ou champ d’expertise, est constituée de plusieurs éléments répétitifs qui peuvent être exploités à notre avantage pour changer des choses, innover et se réinventer, comme l’a fait Bill Murray.

L’importance du déclencheur

En tant que manager, quel est votre déclencheur pour défier le statu quo et réévaluer vos façons de faire ? Laissez-vous passer la parade ? En êtes-vous conscient ? Quelles seraient les réponses de vos équipes à ces questions ?

Attendez-vous que votre patron vous challenge, d’avoir de mauvais résultats ou une mauvaise nouvelle, ou qu’un problème vous amène à réagir ?

Mettez en place les moyens qu’il faut

Être capable d’identifier si vous êtes sur le pilote automatique est majeur si vous voulez arriver à sortir de cette spirale, car cela demande de l’effort et de la réflexion. Il est donc important de prendre le temps d’y réfléchir et d’en rester conscient pour poser les bonnes actions.

Installer quelques garde-fous dans notre quotidien peut être utile pour ne pas passer en mode pilote automatique et ainsi avoir plus d’impact au travail. En voici quelques-uns :

  1. Demander de la rétroaction à nos collègues. Il s’agit d’un bon moyen de débuter nos réflexions. Nos collègues ont souvent une opinion que nous valorisons et leur rétroaction est souvent juste. Ils peuvent également nous donner de l’information sur nos angles morts.
  2. Se donner des défis et des objectifs à court, moyen et long terme. Quel est votre principal accomplissement professionnel de 2019 ? L’aviez-vous anticipé ? L’avez-vous piloté ?
  3. Se donner les moyens d’y arriver. Par exemple, mettre des moments spécifiques à votre agenda pour assurer un suivi des défis et travailler sur les points reçus par le feedback des collègues. Se donner des objectifs à atteindre c’est bien, planifier des moments pour y travailler et y réfléchir, c’est beaucoup mieux !
  4. Faire une rétrospection quotidienne. Se poser la question si vous avez influencé positivement la performance de votre organisation ou si vous avez inspiré votre équipe à se dépasser ? Sortir du mode « pilote automatique », c’est prendre du recul et s’imposer une introspection.

Prendre contrôle de notre développement et de l’impact que nous avons au travail est trop important pour laisser cette tâche à notre organisation ou à notre supérieur immédiat, et encore plus : pour ne rien faire. Que ferez-vous ? Resterez-vous immobile ou vous serez dans l’action ?