Invitation : le Sommet Performance et le courage managérial avec Kim Thuy et Martin Gauthier, président de Sid Lee

Sommet

Suite au succès retentissant de la première édition du Sommet Performance, cet événement phare sur la gestion revient en force le 19 octobre prochain au réputé Windsor. Au programme de cette journée complète sous le thème « Stimulez votre courage managérial » : six conférenciers de renom et experts, des solutions concrètes et rafraîchissantes et des histoires inspirantes. Vous reviendrez gonflé à bloc!

Dans une ambiance de convivialité, Kim Thuy, pétillante et populaire auteure au récit de vie hors du commun, partira le bal avec « Le succès de mes échecs ». Suivra ensuite la conférence de Jean-François Bertholet, spécialiste en performance organisationnelle, sur le courage nécessaire pour ne pas remettre à demain la mobilisation de nos employés. Un outil essentiel dans nos entreprises.

Qui dit innovation dit manager courageux. Jean-Philippe Raîche, associé chez Proaction International, nous captivera à son tour sur l’importance d’instaurer un environnement propice à stimuler le courage managérial.

Au retour du dîner, l’après-midi sera tout aussi enlevant : Justin Kingsley, créatif et stratège reconnu mondialement nous présentera « Le courage d’avoir une tête de cochon ». Michel Coupal, directeur R&D chez Proaction International nous plongera, quant à lui, de façon ludique, dans la psychologie derrière un acte courageux, différente pour chaque individu. Martin Gauthier, président de Sid Lee, conclura avec son « top 10 » pour bâtir une entreprise performante. Les participants repartiront avec des outils concrets et l’événement se terminera par un agréable cocktail.

Détails et billets au coût de 295 $ disponibles dès maintenant : www.sommetperformance.ca

Pour information et entrevues : Émilie Couturier | info@sommetperformance.ca | 514-284-7447 #305

LOGOS-PARTENAIRES

LE POUVOIR DES INDICATEURS COMPORTEMENTAUX POUR OPTIMISER LA PERFORMANCE

KBI-16x9-V5-FRPOUR ÊTRE PERFORMANT EN ENTREPRISE, VOUS DEVEZ ARRIMER L’ART DU SAVOIR-FAIRE AU SAVOIR-ÊTRE

ARTICLE PAR JEAN-PHILIPPE RAICHE
Associé, analyse et développement, Proaction International

Dans votre organisation, les gestionnaires accompagnent-ils de façon optimale leurs équipes pour les aider à atteindre leur plein potentiel et ainsi maximiser la performance de l’entreprise? Si votre réponse est négative, il est temps pour vous de découvrir le pouvoir des indicateurs comportementaux appelés « Key Behavioral Indicators (KBI) ».

LA MAÎTRISE DES « BONS COMPORTEMENTS »

Même à notre ère technologique, l’être humain demeure un allié essentiel à la performance. La plupart des entreprises ont tendance à se concentrer principalement sur les processus et les technologies. Mais rappelons-nous que, peu importe l’époque, derrière toute évolution, c’est l’humain qui gère, soutient et tire profit des innovations. Utiliser les indicateurs comportementaux KBI, c’est se donner l’occasion de miser sur l’élément au cœur des entreprises: l’humain. C’est lui le générateur de performance.

Pour générer de la performance en entreprise, il faut s’assurer d’être conditionné aux « bons comportements », tel un athlète qui s’entraîne pour gagner aux Jeux Olympiques. Les KBI permettent de mesurer les différentes facettes des connaissances et des comportements d’un gestionnaire proactif et efficace. L’ensemble de ces indicateurs donne un portrait des meilleures pratiques de gestion à adopter au quotidien.

UN POINT DE DÉPART À L’AMÉLIORATION

Comme gestionnaire, vous devez toujours vous poser la question: adoptez-vous les meilleures pratiques pour gérer de façon optimale votre industrie, qu’elle soit 4.0 ou pas ? La mesure des KBI vous permettra de brosser un portrait quant aux habiletés et aux compétences techniques et humaines des gestionnaires de votre organisation. Cette évaluation sera le point de départ d’une démarche d’amélioration qui vise à parfaire les aptitudes de gestion pour ensuite optimiser la valeur ajoutée de ces gestionnaires afin de générer la performance opérationnelle visée.

Reprenons la comparaison avec l’athlète qui mesure ses performances physiques de départ à l’aide de différents indicateurs. Ce sportif de haut calibre devra réévaluer ces indicateurs au fur et à mesure de son entraînement afin d’atteindre les résultats souhaités. Les KBI permettent de mesurer les bons comportements, donc ils offrent la possibilité d’engendrer des améliorations. Notez bien : ce que vous ne mesurez pas, vous finirez par l’oublier.

FAIRE ÉVOLUER LE RÔLE DU GESTIONNAIRE

Ces indicateurs comportementaux (indice d’habiletés de gestion, indice d’état personnel, indice décisionnel, indice de supervision active, etc.) permettent à vos gestionnaires, et de surcroît, à votre entreprise, de se développer de façon durable.

Règle générale, le gestionnaire se sent plus à l’aise avec l’aspect technique de son rôle. Un gestionnaire en changement doit ajouter la composante humaine à sa gestion et ainsi trouver l’équilibre entre la technique et la dynamisation de la mobilisation humaine, car c’est cette dernière qui permettra de réduire l’écart entre la performance réelle et le potentiel de l’organisation.

Le rôle de l’encadrant ou du gestionnaire n’est pas nécessairement toujours bien vu dans certaines organisations. Il faut transformer le modèle du chef « critiqueur » qui veut prendre les gens au piège par un modèle de leader présent pour son équipe, désireux de la faire évoluer. Ce coach doit être capable de bien soutenir son équipe, la motiver et l’orienter par rapport aux forces et aux faiblesses de chacun.

Pour être performant en entreprise, vous devez maîtriser l’art d’arrimer le savoir-faire au savoir-être. Pour adopter les meilleures pratiques, en complément à de la formation, une approche de coaching individualisé permet un accompagnement dédié et personnalisé dans le changement de comportement, et ce, de façon durable.

RÉSULTATS DE L’AMÉLIORATION DE LA GESTION DE LA PERFORMANCE

À l’aide du coaching et des KBI, l’application des meilleures pratiques de gestion au point d’exécution aura un impact significatif:

  1. Amélioration des KPI (indicateurs de performance) et des KFI (indicateurs financiers), permettant à l’entreprise de croître économiquement;
  2. Mobilisation des employés qui se sentent impliqués et engagés, ceux-ci faisant partie de la solution au quotidien;
  3. Augmentation de la disponibilité hiérarchique: lorsque chaque employé joue mieux son rôle à chaque niveau dans l’organigramme, les gestionnaires n’ont plus à « compenser ». Chacun réalise mieux ses tâches et engendre un meilleur rendement.

Et vous, que faites-vous pour améliorer les habiletés de gestion de vos gestionnaires et atteindre le plein potentiel de votre organisation ?

Proaction International annonce la nomination de William Hendrickson en tant que Vice-président Développement des affaires et analyses pour la région des États-Unis

Proaction International, chef de file dans la gestion de la performance, annonce que William Hendrickson a été nommé Vice-président Développement des affaires & Analyses pour diriger la région des États-Unis. Dans son rôle, William sera responsable de l’expansion et du développement de relations nouvelles et existantes dans la région; il aidera les entreprises américaines à améliorer leurs indicateurs de performance opérationnelle à l’aide d’une méthode éprouvée.

« Nous sommes ravis d’accueillir William chez Proaction International. Il apporte une feuille de route impressionnante de projets d’améliorations et de résultats significatifs et durables pour les clients », a souligné M. Denis Lefebvre, Président et chef de la direction de Proaction International. « Je suis certain que, sous sa direction, Proaction International a tout ce qu’il faut pour devenir un incontournable aux États-Unis. »

William possède 29 ans d’expérience dans le conseil de gestion et la direction supérieure d’entreprise. Il a récemment occupé le poste de Cadre supérieur associé chez Venetia Partners. Préalablement, il était Directeur général d’Accenture, et a occupé des postes en haute direction de développement d’affaires et en leadership d’opérations chez Hitachi Consulting et Alexander Proudfoot Consulting. Ses compétences diversifiées en leadership, qui s’appliquent autant aux aspects commerciaux qu’au côté opérationnel, sont attestées par son historique de réussite dans la croissance des revenus des entreprises où il a collaboré.

« Je suis très fier de me joindre à Proaction International, un groupe de professionnels en service-conseil très talentueux possédant d’excellents antécédents dans la production de résultats durables et significatifs pour leurs clients. J’ai hâte de travailler avec l’équipe et de faire croître le volet américain », mentionne William Hendrickson.

Diplômé en Technologie du génie électrique de l’University of Central Florida, William possède également une Maitrise en administration des affaires de la Florida Atlantic University. Il siège au Conseil exécutif du Doyen de la faculté d’affaires de l’University of Central Florida, et il est expert en matière et coach chez Blackstone LaunchPad – Center for Entrepreneurial Leadership.

William