Des premiers diplômés pour le Collège Proaction

La collation de grades des 22 étudiants ayant participé à la première cohorte du Collège Proaction s’est déroulée sous le signe de la fierté et de la fête jeudi le 2 mai dernier.

Créé par les dirigeants de Proaction International, chef de file dans la gestion de la productivité et des ressources humaines, le Collège Proaction propose un programme d’enseignement de haut calibre dont l’objectif est de développer de futurs gestionnaires d’élite par le biais d’un enseignement essentiellement pratique. Défi relevé haut la main, aux dires des étudiants.

La première cohorte ayant débuté en janvier dernier, regroupait des étudiants provenant de tous les horizons. Des entrepreneurs, des employés cadres, des travailleurs autonomes et des aspirants cadres se sont côtoyés durant 15 semaines, à raison de 4 soirs par semaine. Durant cette période, ils ont été plongés dans un univers qui se distingue en tout de l’enseignement traditionnel et ont été appelés à se remettre constamment en question. Tous, sans exception, affirment avoir été transformés, pour le mieux, tant personnellement que professionnellement tout au long du processus.

Par ailleurs, les étudiants ont livré des témoignages remplis d’émotions sur leur parcours académique ainsi que sur les professeurs qualifiés et inspirants qui les ont accompagnés. «J’aime l’école et j’y suis sous une forme ou une autre depuis les 33 dernières années. Le Collège Proaction est l’expérience d’apprentissage la plus marquante et la plus significative que j’ai vécue à ce jour. Ce n’est pas juste mon cerveau et ma capacité d’absorber de la théorie qui sont sollicités, ce sont mes émotions, ma capacité et ma volonté de me dépasser, mon ouverture aux autres, ma rapidité à retomber sur mes pieds. C’est un exercice aussi amusant que rigoureux, aussi léger que profond» témoigne Bibigi Haile. Valérie Touchette, également étudiante de la première cohorte renchérit : «C’est définitivement l’une des plus belles expériences académiques et personnelles de ma vie. Cela n’a rien à voir avec l’enseignement traditionnel. En fait, le principe est complètement inversé : on nous fait vivre une situation sans aucune notion ou consigne au préalable et ensuite on partage nos impressions et les concepts de gestion à appliquer dans ce cas. C’est l’apprentissage sans filet.» 

La grande majorité des étudiants travaillant de jour, ils ont pour la plupart pu mettre en application rapidement les notions nouvellement acquises. «En quelque mois, j’ai eu l’impression d’être le gestionnaire de plusieurs entreprises par des mises en situation complexes. Constamment dans la création d’un lien entre mon expérience du Collège et ma vie professionnelle, j’ai aujourd’hui la conviction d’en faire profiter mes clients, et du même fait, de profiter d’un avantage concurrentiel supplémentaire» mentionne Jean-Marc Paquin.

Le Collège Proaction procède actuellement aux inscriptions pour la session de septembre prochain. Contrairement à la première session qui ne comptait qu’un groupe, le Collège Proaction ouvrira ses portes à 72 futurs gestionnaires d’élite, répartis en trois groupes. La bâtisse qui abritait autrefois le renommé Club Saint Denis aura désormais une double vocation. En plus d’accueillir le siège social de Proaction International au rez-de-chaussée, le deuxième étage sera consacré au Collège et ce, dès septembre.